Feuilleton

Équipe Le Point Critique | 27 juin 2024

H5N1 : La Finlande s’apprête à vacciner des humains (épisode 6)

Pour tenter d’empêcher la propagation du virus H5N1, la Finlande a décidé de vacciner les personnes à risque de contamination, travaillant au contact d'animaux. C’est une première mondiale, mais aussi un saut dans l’inconnu pour les Finlandais, qui testeront des vaccins dont on ne sait pas grand-chose.

Éleveur de visons tenant un de ses animaux dans la main
© iStock/Neznam

La Finlande prévoit de proposer une vaccination préventive dès la semaine prochaine aux personnes exposées à des animaux potentiellement contaminés par le virus de la grippe aviaire hautement pathogène (HPAI). Elle a fait l’acquisition de 20 000 doses qui devraient lui permettre de vacciner 10 000 personnes à raison de deux injections par tête, dans le cadre du contrat d’achat groupé conclu le 11 juin entre l’Union européenne et le laboratoire australien CSL Sequirus.

Aucun cas n’a encore été recensé chez l’homme, mais le pays anticipe une potentielle transmission en raison de la circulation active du virus dans les fermes à fourrure, où elle a provoqué l’abattage de 485 000 visons et renards d’élevage l’an dernier.

La population ciblée par la vaccination inclut les personnes travaillant dans des fermes (à fourrure ou avicoles) ou dans des sanctuaires abritant des oiseaux sauvages, ainsi que les vétérinaires mandatés pour tester les animaux, les techniciens de laboratoire amenés à manipuler le virus, les employés des usines de transformation de sous-produits animaux.

Le vaccin devrait être le vaccin Aflunov, le seul autorisé par l’Union européenne hors pandémie, en cas d’épidémie de grippe H5N1. Bien qu’il ait été homologué en 2010, sa notice mentionne plusieurs « risques potentiels importants » en lien avec la présence d’un adjuvant à base de squalène, le MF59, pour qui ces effets indésirables ont été rapportés en pharmacovigilance :

  • Convulsions
  • Vascularite
  • Anaphylaxie
  • Névrite
  • Encéphalite
  • Syndrome de Guillain Darré
  • Démyélinisation (sclérose en plaques)
  • Thrombocytopénie immunitaire
  • Paralysie de Bell

Le vaccin a été homologué en 2010, sans avoir été testé sur les femmes enceintes ou allaitantes pour lesquelles l’Agence européenne des médicaments (EMA) recommande de ne pas l’utiliser « par précaution ». Il n’a pas non plus été testé sur les enfants et les personnes immunodéprimées. Les données de sécurité « finales » ont été établies sur la base de deux essais de phase 3 d’une durée de sept mois, et totalisant 3 068 participants (V87P12 et V87P13).

Autre inconnue : son efficacité. Elle n’a été évaluée ni dans l’AMM initiale ni dans avec sa mise à jour en 2012, le laboratoire n’ayant pas fourni de protocole, mais l’EMA mentionne les échecs vaccinaux parmi les « risques potentiels importants ». La notice précise que cette efficacité devra être « réévaluée » dans chaque rapport périodique actualisé de sécurité (PSUR), mais ces rapports ne seront fournis que lorsque la pandémie sera déclarée.

L’efficacité sera donc évaluée sur le tas, mais on sait déjà que si le vaccin n’est pas efficace, il fera flamber l’épidémie.

Dernièrement sur Le Point Critique

5 États américains poursuivent Pfizer en justice pour publicité mensongère

Capitole, Kansas City, du Kansas (États-Unis)
Outre-atlantique, ce sont désormais cinq États qui attaquent en justice le laboratoire Pfizer pour ses déclarations mensongères concernant l’efficacité…
Équipe Le Point Critique

« Il va y avoir une détonation nucléaire en Europe », un député britannique alerte

Explosion nucléaire
L’OTAN envisagerait de déclencher une attaque sous faux drapeau sur une ville européenne en utilisant une « bombe sale » et d’en imputer la responsabilité…
Mathilde Debord

H5N1 : Douze choses à savoir avant la tempête (épisode 4)

Vol de canards colverts au-dessus d'un lac
Personne ne peut dire si l’épizootie de grippe A H5N1 qui sévit actuellement dans le monde animal deviendra une pandémie, mais on dispose déjà…
Équipe Le Point Critique

« Grenade dégoupillée », la stratégie du chaos ?

Gérard Larcher et Emmanuel Macron ensemle à l'Élysée
Au lendemain de l'humiliation de la majorité présidentielle aux élections européennes, le journal Le Monde révèle les coulisses de la décision…
Équipe Le Point Critique

Les injections anti-COVID sont des armes biologiques, selon l’auteur de la loi américaine

Rangée d'ampoules avec un signe de danger biologique
Dans un affidavit daté du 27 mai, le Pr de droit international Francis Boyle déclare sous serment que les injections anti-COVID sont des armes de destruction…
Équipe Le Point Critique

Un tribunal américain reconnaît que les injections anti-COVID ne sont pas des vaccins

Allégorie de la justice représentant la déesse Thémis les yeux bandés tenant une balance à bout de bras.
Une décision de justice confirme outre-Atlantique que les injections anti-COVID sont une mesure de protection strictement individuelle. Les obligations…
Équipe Le Point Critique

Rétropédalages en série Emmanuel Macron sur le front de l’Ukraine

Avion Mirage 2000 en vol
Emmanuel Macron s’est exprimé ce jeudi en marge des célébrations du 80e anniversaire du Débarquement. Il a fait une série d’annonces,…
Équipe Le Point Critique

Un quotidien anglais mainstream brise le tabou de la mortalité vaccinale

Crânes et ossements trouvés dans des catacombes.
Une étude publiée dans le quotidien britannique The Telegraph sonne l’alarme sur la persistance d’une surmortalité, dans les pays occidentaux,…
Équipe Le Point Critique
Recevez gratuitement l’information du Point Critique, en continu sur vos écrans !