Fil d’actualité

J.Y. Drustan | 11 août 2023

Niger, le sommet d’Abuja annonce-t-il une tempête internationale ?

Armée nigérienne

Le président nigérian Bola Tinubu, actuellement à la tête de la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), a annoncé hier « le déploiement des forces armées en attente » en vue de la restauration de « l’ordre constitutionnel ». Aucun détail n’a cependant été communiqué sur les modalités dudit déploiement.

L’organisation réaffirme cependant dans son communiqué sa volonté de « parvenir à une solution pacifique » et, ajoutant que « tout n’était pas perdu », exprime son optimisme relatif face à la situation.

À son retour dans la capitale ivoirienne, le président Alassane Ouattara a quant à lui énuméré les interventions d’ores et déjà effectuées par la CEDEAO visant à « restaurer l’ordre constitutionnel » au Liberia, en Guinée-Bissau, Sierra Leone et Gambie avant de confirmer que les chefs d’États ouest-africains avaient donné leur aval pour un lancement des opérations « dans les plus brefs délais ».

Par la voix du ministre des Affaires étrangères, la France réitère de son côté « son plein soutien à l’ensemble des conclusions » de la CEDEAO et condamne à nouveau « fermement » les putschistes de Niamey.

Depuis le 26 juillet dernier, une certaine synchronisation des éléments de langage semble de rigueur, tant sur la scène internationale que régionale.

Emmanuel Macron, les présidents Biden, Outtara et Tinubu en ont ainsi tour à tour appelé au « retour à l’ordre constitutionnel », ravivant ainsi parfois gênes et tensions internes liées aux récentes dérives de leurs propres politiques intérieures.

De leur côté, le Mali et le Burkina Faso ont d’ores et déjà annoncé leur soutien au changement de régime de Niamey alors que l’Algérie, redoutant sans doute à sa frontière sud une guerre par procuration pouvant mener à un embrasement régional, se dit encore défavorable à toute action militaire extérieure.

À Paris, l’échec militaire au sahel, lourdement ressenti après les coups d’État de 2020 et 2022 au Mali et au Burkina Faso, rend à l’évidence impossible tout engagement direct au côté de la CEDEAO, mais le rythme effréné des communiqués officiels semble toutefois indiquer que l’Élysée, cherchant à préserver ses intérêts géostratégiques au Niger, est bien à la manœuvre.

Avec plus de 25 % de la production mondiale d’uranium, le géant d’Afrique de l’Ouest est en effet le 3e fournisseur du précieux métal pour une France décidément bien mal en point sur le plan énergétique.

Alors que l’arrivée du groupe Wagner est de plus en plus évoquée dans un pays en proie à d’incessants mouvements jihadistes, les heures à venir pourraient être décisives pour un Niger en passe de devenir le nouveau point chaud d’une Afrique en pleine mutation géopolitique.

Dernièrement sur Le Point Critique

Les injections anti-COVID sont des armes biologiques, selon l’auteur de la loi américaine

Rangée d'ampoules avec un signe de danger biologique
Dans un affidavit daté du 27 mai, le Pr de droit international Francis Boyle déclare sous serment que les injections anti-COVID sont des armes de destruction…
Équipe Le Point Critique

Un tribunal américain reconnaît que les injections anti-COVID ne sont pas des vaccins

Allégorie de la justice représentant la déesse Thémis les yeux bandés tenant une balance à bout de bras.
Une décision de justice confirme outre-Atlantique que les injections anti-COVID sont une mesure de protection strictement individuelle. Les obligations…
Équipe Le Point Critique

Rétropédalages en série Emmanuel Macron sur le front de l’Ukraine

Avion Mirage 2000 en vol
Emmanuel Macron s’est exprimé ce jeudi en marge des célébrations du 80e anniversaire du Débarquement. Il a fait une série d’annonces,…
Équipe Le Point Critique

Un quotidien anglais mainstream brise le tabou de la mortalité vaccinale

Crânes et ossements trouvés dans des catacombes.
Une étude publiée dans le quotidien britannique The Telegraph sonne l’alarme sur la persistance d’une surmortalité, dans les pays occidentaux,…
Équipe Le Point Critique

Le projet de loi sur la fin de vie pulvérise le tabou de l’euthanasie

Personne âgée accompagnée par un médecin
Le projet de loi sur la fin de vie a été débattu en première lecture à l’Assemblée nationale du 13 au 18 mai 2024. Il ouvre l'accès à une aide…
Mathilde Debord

L’EMA a-t-elle organisé un essai de thérapie génique au prétexte du COVID (2/3) ?

Flacon de vaccin anti-COVID
L’Agence européenne des médicaments (EMA) a confirmé en novembre 2023 qu’elle ne suspendrait pas l’autorisation de mise sur le marché des injections…
Mathilde Debord

L’EMA a-t-elle organisé un essai de thérapie génique au prétexte du COVID (1/3) ?

Manipulation d'embryon basée sur la technologie CRISPR
Fin novembre 2023, des députés européens ont rendu publique la réponse de l’EMA à la lettre dans laquelle ils l’exhortent à suspendre l’homologation…
Mathilde Debord

Risques cardiovasculaires associés aux traitements contre le rhume, une opération de camouflage ?

L'ANSM place sous surveillance une dizaine de médicaments contre le rhume
L’ANSM déconseille explicitement depuis le 22 octobre 2023 l’utilisation des traitements vasoconstricteurs contre le rhume, suspectés de provoquer…
Équipe Le Point Critique
Recevez gratuitement l’information du Point Critique, en continu sur vos écrans !